Nouveaux festivals culturels locaux, nationaux et internationaux

Arts et Culture

Le secteur de la Culture et des Arts s’est renforcé par de nouveaux festivals culturels, locaux, nationaux et internationaux, suite à la publication de plusieurs arrêtés ministériels au Journal officiel (JO) visant la valorisation du patrimoine culturel algérien et la promotion de la scène culturelle et artistique du pays notamment dans les nouvelles wilayas, a indiqué dimanche un communiqué du ministère.

La publication de ces arrêtés ministériels aux JO du mois de février intervient «en application des orientations du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, visant l’instauration de l’équité culturelle, mais aussi en exécution des engagements de la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, pris lors de ses visites de terrain et devant les députés des deux chambres du Parlement, quant à la restructuration des festivals culturels et à la reconsidération de leur répartition géographique, dans le cadre de la politique du ministère tendant à valoriser le patrimoine culturel algérien et à promouvoir la scène culturelle et artistique dans notre pays, notamment dans les nouvelles wilayas», précise la même source.
Il s’agit, selon le communiqué, du journal officiel n 11 de l’année 2024, ayant connu la publication de deux nouveaux arrêtés ministériels relatifs à l’institution de festivals culturels dans les dix nouvelles wilayas.
Le premier arrêté daté du 28 Rabie Ethani 1445 correspondant au 12 novembre 2023, porte institution de festivals culturels locaux «lire en fête» dans les dix nouvelles wilayas, à savoir Timimoune, Bordj Badji Mokhtar, Béni Abbès, Ouled Djellal, In Salah, In Guezzam, Touggourt, Djanet, El M’Ghair, et El Menia, tandis que le deuxième arrêté 28 Rabie Ethani 1445 correspondant au 12 novembre 2023, concerne l’institution de festivals culturels locaux des arts et des cultures populaires dans les dix nouvelles wilayas. Quatre nouveaux arrêtés ont été publiés au Journal officiel dans son numéro 12 de l’année 2024, relatifs à l’institution de festivals culturels internationaux, nationaux et locaux, le premier relatif à l’institution d’un festival culturel international du court-métrage dans la wilaya de Timimoun, en vertu du décret du 11 Djoumada El Thania 1445 de l’hégire correspondant au 24 décembre 2023, et le deuxième relatif à l’institution du festival culturel local du vieux Qasr El Menia dans la wilaya d’El Menia, en vertu du décret du 11 Djoumada El Thania de 1445 de l’hégire correspondant au 24 décembre 2023.
Le troisième arrêté est lié à l’institution du festival culturel national de la musique et de la chanson chaouie dans la wilaya de Khenchela, en vertu du décret du 13 Radjeb de 1445 correspondant au 25 janvier 2024, et le quatrième est relatif à l’institutionnalisation d’un festival culturel et du patrimoine naili dans la wilaya de Djelfa, en vertu du décret du 13 Radjab 1445 correspondant au 25 janvier 2024, selon la même source.
L’institution de ces festivals culturels «est basée sur le principe de prospection économique et d’investissement culturel, à travers lequel le ministère de la Culture et des arts aspire à ériger ces manifestations en rendez-vous productifs, contribuant à l’économie nationale et à l’action culturelle et patrimoniale en général», conclut le document.
R.C.