«Des titres et des billets de qualification aux JP-2024», objectif de la participation algérienne

Mondial-2024 Para-athlétisme

,La sélection nationale de para-athlétisme, composée de vingt athlètes prendra part aux 11es Championnats du Monde (messieurs et dames), prévus à Kobe City au Japon (17-25 mai 2024), avec deux objectifs : récolter un maximum de médailles, mais surtout, remporter des tickets supplémentaires pour les Jeux paralympiques de Paris-2024.

La délégation algérienne s’est déplacée, samedi après-midi à destination de Tokyo, avec à sa tête les athlètes déjà qualifiés aux Jeux paralympiques de Paris-2024 qui souhaitent, dans ce rendez-vous, ajouter des consécrations à leurs palmarès, alors que les autres athlètes iront chercher des billets pour les prochaines joutes paralympiques.
«Avec les mondiaux de Kobe, nous entamons la ligne droite pour les JP de Paris, donc c’est clair que notre premier objectif est de gagner des billets supplémentaires aux Jeux paralympiques, en plus des 13 déjà acquis», a déclaré la directrice des équipes nationales (DEN), Mme Nassima Tadjer.
En plus de cette mission, la direction des équipes nationales vise plusieurs médailles, voire des titres, et terminer la compétition dans le Top 20 au tableau final des médailles, tout en admettant que la tâche des athlètes ne sera pas facile. En effet, le rendez-vous de Kobe drainera un millier d’athlètes d’une centaine de pays, dont l’objectif est le même, à savoir : remporter des médailles et prendre option pour les jeux paralympiques.
«Nos athlètes sont parés pour ce mondial qui aura un cachet particulier pour l’ensemble d’entre eux. Il y aura ceux qui concourront pour les médailles et améliorer leurs performances et d’autres qui chercheront tout simplement une qualification historique aux JP», a expliqué Mme Tadjer.
Néanmoins, la chargée du suivi des différentes équipes nationales au sein de la Fédération algérienne handisport reconnait que la qualification aux joutes paralympiques en para-athlétisme, comme d’ailleurs dans d’autres disciplines, est devenue « très difficile», surtout avec le «changement du système de qualification qui est devenu plus compliqué que dans le passé».
Lors des derniers mondiaux à Paris en 2023, les quatre premiers de chaque épreuve se sont qualifiés automatiquement aux Jeux. A Kobe, les classés 4e et 6e dans une épreuve pourront aussi être présents à Paris, à condition que les deux premiers de l’épreuve soient déjà qualifiés.
Pour le rendez-vous de Kobe, la DEN a engagé également de nouveaux athlètes dont ça sera le baptême de feu, à l’image de Abdelhadi Boudraa (T13), Fakhreddine Thelaidjia (T36), Lazhar Ziamni (T38).
«Ce sont des athlètes possédant des qualités et méritent d’avoir une chance, d’autant plus qu’ils ont à leur actif un bon classement mondial.
Ils ont toute notre confiance et peuvent décrocher de bonnes performances», a souligné la DEN.
Il faut noter qu’après les Mondiaux de Kobe, les athlètes qui n’auront pas la chance se qualifier au Japon, bénéficieront d’une dernière chance, à l’occasion de l’Open de Paris (13-14 juin), dernière compétition au programme du Comité international paralympique (IPC).
R. S.

Les athlètes algériens engagés :
Athmani Skander Djamil (T13/100 mètres et 400 mètres), Abdellatif Baka (T13/400 mètres et 1500 mètres), Bahlaz Lahouari (F32/poids et Club), Mohamed Berrahal (F51/100 mètres), Mokhtar Didane (T36/100 mètres et Longueur, Walid Ferhah (F32/poids et Club), Sofiane Hamdi (T37/200 mètres et 400 mètres), Kamel Kerdjana (F33/poids), Abdelkrim Krai (T38/1500 mètres), Ahmed Mehideb (F32/poids et Club), Samir Nouioua (T46/1500 mètres), Fakhreddine Thelaidjia (T36/100 mètres et 400 mètres), Lazhar Ziamni (F38/poids et Javelot), Nassima Saifi (F57/poids et disque), Gasmi Mounia (F32/poids et Club), Safia Djelal (F57/poids et disque), Asmahane Boudjadar (F33/34 poids et javelot), Nadjet Boucherf (F53/disque et Club/F51), Bakhta Benallou (F13/Javelot) et Abdelhadi Boudra (F13/1500 mètres).