Une affluence au premier jour de l’opération

Retrait des formulaires de souscription de signatures pour la présidentielle du 7 septembre

L’Instance de coordination de la Coalition des partis de la majorité parlementaire
se réunit à AlgerUn nombre de personnes voulant se porter candidat à cette élection présidentielle s’étaient rendues, avant-hier dimanche, au siège de l’Autorité nationale indépendante (Anie) à Alger pour retirer les formulaires de souscription des signatures individuelles. Parmi lesquelles le secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, candidat de l’Alliance ‘’Stabilité et Réforme’’ et du candidat du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abdelaali Hassani Cherif.
L’Autorité nationale indépendante des élections (Anie), a assuré le jour-même, soit avant-hier dimanche, Mohamed Charfi, a pris toutes les mesures réglementaires nécessaires tout en répondant, immédiatement, aux demandes des personnes désirant à se porter candidats et de leurs représentants. Annonçant, à l’occasion, l’introduction d’un nouveau formulaire de collecte de signatures personnalisé à l’occasion de l’élection présidentielle anticipée du 7 septembre.
«Ce formulaire vise à prévenir la fraude et le marchandage de signatures, mais également à renforcer la transparence du processus électoral», a-t-il indiqué.
L’introduction de ce nouveau formulaire, a poursuivi Mohamed Charfi, promet d’éradiquer toute forme de marchandage des signatures. Une réponse ferme à ce qu’il a qualifié de ‘’mercato’’, en référence au monnayage de ces formulaires de signature.
«Désormais, chaque fiche de souscription sera munie d’un numéro de série distinct, attribué individuellement à chaque candidat lors de l’obtention de son quota», a-t-il dit, soulignant que cela renforcera inéluctablement la sécurité et la transparence du processus électoral.
le président de l’Anie a également indiqué que l’Autorité qu’il dirige a décidé d’allouer un total de 70.000 fiches, au lieu des 50.000 prévues par le code électoral. Cette mesure visait, a-t-il observé, à offrir une marge de manœuvre supplémentaire aux candidats en cas de nécessité. «Ces fiches seront soumises à une surveillance quotidienne via une plate-forme électronique dédiée», a-t-il fait savoir. Faisant remarquer que cette initiative permettra de garantir une utilisation exclusive des formulaires par les candidats auxquels ils sont destinés, empêchant ainsi toute utilisation par d’autres prétendants. Ajoutant que cette mesure «constituait une assurance en termes de sécurité lors de la collecte des signatures et de l’authentification des signataires».
Samedi, l’Autorité nationale indépendante des élections avait annoncé dans un communiqué que l’opération de retrait des formulaires de souscription de signatures individuelles pour les postulants à la présidentielle anticipée du 7 septembre prochain aura lieu au niveau de son siège sis au Palais des nations (Club des Pins). «Les postulants à la candidature, ou leurs représentants, peuvent se présenter directement au siège de l’Anie, munis des documents justificatifs (lettre d’intention de candidature adressée au président de l’Anie, reçu de dépôt de la caution, photo récente, copie de la carte d’identité nationale, et une autorisation au bénéfice du représentant du candidat) ou prendre rendez-vous pour retirer les formulaires de souscription des signatures individuelles via la plate-forme de l’Anie sur le lien suivant : https://rdv2024.ina-elections.dz», a fait savoir la même source.
Rappelant que conformément aux dispositions de l’article 250 de l’ordonnance 21-01 susmentionnée, les postulants à la candidature doivent déposer une caution d’un montant de deux cent cinquante mille DA (250.000 DA) auprès des services du Trésor public à travers l’ensemble du territoire national.
Rabah Mokhtari