espace pub
Infos en ligne:
  • ''L'affaire Alcaraz en de traitement au niveau de la FIFA'' ...

  • Adoption du projet de réalisation de quatre centres de formation ...

  • La Fifa donne son accord pour le déroulement du tournoi en juin-juillet ...

  • L'ES Sétif -Al Ahly 2-1, sétif rate sa qualification ...

  • Les révélations accablantes de France-Football ...

  • Mouad Bouchareb, candidat du FLN, pour remplacer Bouhedja ...

  • Décès de l’ancien commandant de la Gendarmerie nationale ...

  • Infantino donne son accord de principe pour venir en Algérie ...

  • Belatoui nouvel entraîneur du MC Oran ...

  • Le départ de l'entraineur Badou Zaki confirmé ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6309 - Dimanche 18 Novembre 2018

L'ONU appelle les Etats à se préparer à de larges mouvements de migrants

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Les Etats membres de l'ONU doivent se préparer à gérer de larges mouvements de migrants, prévient le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, dans un rapport rendu public jeudi.

«Il y a un besoin urgent pour les Etats membres de développer une stratégie pour gérer de larges mouvements de migrants», souligne le patron de l'ONU dans ce document. Antonio Guterres ajoute qu'il y a des «chevauchements évidents entre ce défi et les enjeux du Pacte Mondial sur les Migrants» attendu en 2018. Selon l'ONU, des négociations formelles doivent débuter en février à ce sujet. Fin 2017, les Etats-Unis ont annoncé se retirer de l'élaboration du Pacte sur les Migrants, en raison de dispositions contraires à la nouvelle politique d'immigration de Donald Trump. Pour le secrétaire général, trois éléments importants sont à prendre en considération par les Etats membres dans la définition d'une stratégie : une approche humanitaire axée sur la défense des droits de l'Homme, des ressources financières pour définir le statut des migrants une fois la première aide humanitaire apportée, et trouver des options crédibles pour les migrants qui ne peuvent prétendre à un statut de réfugié tout en étant dans l'impossibilité de revenir dans leur pays d'origine. «Le Pacte Mondial est une opportunité non seulement pour les Etats membres mais aussi pour le système onusien d'adopter une approche plus ambitieuse pour la gestion des migrations», fait aussi valoir Antonio Guterres dans son rapport. Il précise prévoir «des consultations intensives sur l'approche onusienne vis-à-vis des migrations tout au long de 2018». A la différence de la question des réfugiés, «il n'y a pas de capacité centralisée à l'ONU pour gérer les migrations» et l'approche onusienne reste «fragmentée» à ce sujet, précise Antonio Guterres. Il appelle enfin à développer auprès des populations dans le monde une perception «positive» des migrations au sein des Etats membres afin de lutter entre autres contre la xénophobie et les discriminations.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Jijel, Magnifique nature et attractions touristiques qui attirent les visiteurs

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub