espace pub
Infos en ligne:
  • 5500 milliards de centimes alloués à la réfection et à la restauration du vieux bâti à Alger ...

  • Le manque de réussite a été fatal aux Usmistes ...

  • Le Cameroun privé de l'organisation du tournoi, un appel à candidature sera lancé ...

  • L'Algérien Berraf nouveau président ...

  • "le gouvernement a réussi à mettre en place des mesures efficaces aux problèmes économiques et financiers" ...

  • Qualification laborieuse pour le «Doyen» ...

  • Naples s'est imposé 3-1 sans grande difficulté mardi face à l'Etoile Rouge Belgrade ...

  • Vers la réalisation de 50.000 logements en 2019 ...

  • M. Guitouni appelle les communes à rationaliser la consommation de l’énergie ...

  • L'ambassadeur britannique salue l'appel de l'Algérie à la réactivation de l'UMA ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6332 - Dimanche 16 Décembre 2018

Le bureau d’études français «Systra» se concerte avec les autorités locales

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Longtemps attendu, le projet du tramway pour la ville de Batna a fait l’objet dernièrement d’une rencontre de concertation technique, organisée à l’hémicycle de la wilaya, regroupant les autorités locales et les représentants du bureau d’étude français «Systra» ainsi que ceux de la société du métro d’Alger qui aura pour tâche la réalisation du projet.

C’est M. Mokhtari Abdelwahab, le chef de projet de «Systra» pour les tramway de Ouargla et de Batna, qui a conféré sur les axes de conception du tramway destiné à être mis en place dans la capitale des Aurès. Ainsi, Batna verra se concrétiser ce projet en deux phases devant permettre l’installation de deux lignes de transport collectif par tramway. Mais c’est le souci de la première phase ( 1e ligne) qui urge et qui demande de la maturation avant le lancement des travaux, probablement en 2014. M. Mokhtari a dû rappeler, dans son exposé, que Batna constitue la cinquième ville d’Algérie et son importance stratégique est le fait qu’elle est située géographiquement à l’intersection des grands axes routiers nationaux nord-sud et est-ouest. Pour une population estimée à 350 000 habitants, Batna fait partie des Hauts- Plateaux et est située à 425 km de la capitale du pays, à 120 km de Constantine et à 113 km de Biskra, la reine des Zibans. Batna et sa région enregistrent, d’après le représentant de «Systra», une croissance urbaine et démographique depuis une vingtaine d’années, accusant un taux annuel d’accroissement moyen de 3,32 %. Il va de soi, dira M. Mokhtari, que la présence d’administrations diverses et d’une université à vocation régionale (96 000 étudiants et étudiantes) constituent indiscutablement une source générant de l’activité intense et un trafic en tous genres. Les études de «Systra» font constater une forte augmentation des déplacements urbains ainsi que l’allongement des distances à parcourir. C’est d’ailleurs ce qui aurait motivé l’octroi par le ministère des Transports de ce projet de tramway pour Batna, un moyen moderne de transport collectif qui induira inévitablement une redistribution de l’offre en transport par autobus. Le tramway a été donc choisi comme la meilleure alternative par rapport à l’utilisation de la voiture particulière dès lors, précise «Systra», que 177 voitures équivalent à 3 bus. Mais celui-ci parviendra-t-il à exercer une forte attractivité pour s’imposer en une vraie alternative à Batna où la circulation automobile devient de plus en plus infernale et anarchique sans que les pouvoirs publics n’arrivent encore, par le biais de certains bureaux d’études spécialisées dans la circulation, à dénicher le bon «plan de circulation automobile». Concernant la première ligne du tramway à mettre en place à Batna, le bureau d’études «Systra» a porté son choix technique sur «2 lignes» dont la première aura une longueur de 15 km avec une distance séparant les stations de 650 mètres. La capacité de transport des usagers sera de 5 000 voyageurs par heure, ce qui est socialement avantageux surtout que la vitesse dite commerciale sera de 22 km/heure et le trajet n’excédant pas 41 minutes. Lors des débats, le wali de Batna M. El-Hocine mazouz a insisté sur l’évitement de tout chevauchement dans le tracé définitif du tramway et a exigé de « Systra » la remise aux autorités dans un délai maximum de 1 mois de ce tracé. Pour sa part, le secrétaire général de la wilaya M.Ahmed El Ouacheni n’a pas manqué d’inviter les représentants de « Systra » à remettre un dossier technique complet aux différents services techniques locaux (wilaya,daira, APC, SDE, direction des ressources en eau, office de l’assainissement, Duch,etc). Les Batnéens attendent avec impatience la mise en place de ce système de transports collectifs qui les délivrera du cauchemar d’une circulation routière, anarchique et saturée, mais doutent des délais.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

54.000 déclarations d'élus locaux et plus de 6000 de hauts fonctionnaires

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub