Infos en ligne:
  • Zetchi s'engage à mettre fin "aux problèmes d'arbitrage" en une année ...

  • Baccalauréat 2017 :un taux de réussite de 56,07% ...

  • Décès de Kamel-Rezzag Bara, conseiller à la présidence de la République ...

  • Alcaraz convoque 29 joueurs pour la double confrontation contre la Libye ...

  • Le chef du projet relevé de ses fonctions ...

  • Accord de principe entre l'AS Rome et Ryad Mahrez ...

  • Ould Ali appelle Berraf à "faire preuve de sagesse" et le conseille de partir ...

  • Mahrez et Slimani retenus pour un tournoi à Hong Kong ...

  • Aucun véhicule importé avec la devise de l'Etat depuis janvier 2017 ...

  • Neghiz arrête la liste des 23 joueurs, El-Orfi forfait ...

Quotidien d'information indépendant - n° 5909 - Mercredi 26 Juillet 2017

Les villageois de la «ferme agricole» dans le désarroi

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Les citoyens éprouvent les pires difficultés à arpenter des routes tellement vétustes qui, en hiver, se transforment en marécages, et poussiéreux en été. Les habitants de la ferme agricole Si Fodil, située à la périphérie de Relizane vivent le calvaire à cause de l’absence des commodités de vie les plus élémentaires.

Ce qui les a poussés à nourrir rancœur et colère dès lors qu’ils ont la certitude d’être exclus du lot. Les familles se sentent touchées et elles se sont adressées aux autorités locales et de la wilaya en vue de mettre fin à une situation insupportable. Le problème dur depuis des années et seule la création de projets de développement peut les extraire de la précarité dans laquelle, elles vivent. L'indifférence à l’égard de ces citoyens est hautement préjudiciable surtout quand les démarches accomplies ne sont d’aucun secours, du moins pour l’instant. Les habitants plaident pour une amélioration de leurs conditions de vie faites d’isolement et de pauvreté. Leur état s’aggrave de jour en jour et les gens sont enferrés dans un mode de vie quasi rudimentaire qui n’a rien à voir avec les exigences des temps présents. C’est d’autant plus navrant que ce quartier se trouve en plein coeur de la ville de Mina. Les revendications sont nombreuses avec, en tête de liste, le délabrement du réseau routier. Les ordures prolifèrent dans un cadre dégradé ouvrant la voie aux animaux errants et aux relents d’odeurs nauséabondes. Triste condition et pauvre époque.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Parcours artistique de Blaoa Hawari

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub