espace pub
Infos en ligne:
  • L'Algérie condamne avec "la plus grande vigueur le bain de sang" perpétré à Ghaza ...

  • Des vols vers Alger déroutés vers d`autres aéroports en raison d'un épais brouillard ...

  • La JSS et le NAHD assurés de participer à une compétition continentale la saison prochain ...

  • L'acquisition de la raffinerie d'Augusta a coûté moins de 1 milliard de dollars ...

  • L'accession du MO Béjaïa et la relégation du CRB Aïn Fakroune ...

  • Le fonds d'indemnisation des épargnants augmenté à 2 millions DA ...

  • Sauvetage de quatre pêcheurs au large du littoral entre Chlef et Mostaganem ...

  • Le FC Porto est assuré de remporter son 28e titre de champion du Portugal ...

  • Montée des eaux d'oueds et des routes bloquées suite aux intempéries ...

  • Le NAHD et la JSS nouveaux Dauphins, l'USM Blida en Ligue 2 ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6165 - Samedi 26 Mai 2018

Des citoyens en quête de considération

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Les citoyens égrènent la liste de leurs griefs. Il y a d’abord la «disparition» brutale du facteur depuis deux mois. Les citoyens sont forcés de courir derrière leur courrier dans différents endroits. Il y a également l’absence de décharge publique. Le plus étonnant est que les dépôts des ordures se font d’une manière anarchique.

La marginalisation et le sentiment d’exclusion ont fini par faire désespérer les habitants du quartier dit «Bermadia», dans la nouvelle ville Adda Benada. C’est une situation qu’ils déplorent et qu’ils dénoncent, car le ras-le-bol est perceptible dans leur esprit. C’est pour cette raison qu’ils ne cessent de demander aux autorités locales la prise en charge de leurs préoccupations quotidiennes. Il urge de trouver remède à des difficultés qui persistent, au grand dam de ces citoyens qui subissent un régime de précarité constant. Bien entendu, les promesses ne manquent pas, qui augurent d’une prise de conscience de ces autorités, mais ce ne sont que des paroles en l’air, un feu de paille, une détestable manœuvre qui envenime l’atmosphère. Les citoyens égrènent la liste de leurs griefs. Il y a d’abord la «disparition» brutale du facteur depuis deux mois. Les citoyens sont forcés de courir derrière leur courrier dans différents endroits. Il y a également l’absence de décharge publique. Le plus étonnant est que les dépôts des ordures se font d’une manière anarchique. Cela a permis aux rongeurs de proliférer et d’envahir le quartier. La saleté ambiante a vicié l’air qui est devenu difficilement respirable, tant les odeurs nauséabondes agressent les narines. Si la situation demeure en l’état, il est fort possible que des maladies se déclarent en nombre. Les autorités sont vivement interpellées pour améliorer le cadre de vie.

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Grève des médecins : activation des mesures administratives au niveau des hôpitaux

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub