Infos en ligne:
  • Symposium sur le renouveau du football algérien ...

  • L'ère Alcaraz prend fin six mois après, l'instabilité perdure chez les Verts ...

  • La FAF convoque les locaux en l'absence d'Alcaraz ...

  • Le Nigeria a composté son billet pour le Mondial 2018 ...

  • Au moins 17 morts et 26 disparus dans un naufrage ...

  • disparition d'un citoyen à Bouzguene, large mobilisation pour le retrouver ...

  • M. Guitouni prône des actions conjointes pour relever les défis actuels ...

  • Le pétrole en légère hausse, le Brent à plus de 54 dollars ...

  • Les réserves de change à 105 milliards de dollars ...

  • L'Algérie exprime sa "grande préoccupation" et appelle à la "protection en urgence" des Rohingya ...

Quotidien d'information indépendant - n° 5979 - Mercredi 18 Octobre 2017

Tirer encore la sonnette d’alarme

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Le niveau des rencontres de ce début du championnat m'a conforté dans la piètre opinion que j'avais du football local. Le match CRB-MCA a renforcé cet avis et consolidé ma conviction de l’absolue nécessité de revoir l’actuelle copie si on veut redresser la situation.

On est malheureusement toujours au stade des constatations et malgré l’urgence de la situation, rien n’est entrepris pour remettre cette discipline sur rails. Le derby algérois ne ressemblait presque pas à un match opposant deux équipes professionnelles. Un piètre niveau qui apporte une cinglante réponse à ceux qui apportent leur soutien inconditionnel au joueur local.
Maintenant, les choses sont claires et ne souffrent d’aucune ambiguïté, nos joueurs sont loin d’atteindre le haut niveau et, comble de malheur, certains veulent faire croire le contraire. Le nouveau boss de la FAF a dressé un constat alarmant comme d’ailleurs se prédécesseurs, mais pour passer aux choses sérieuses, c’est-à-dire à l’essentiel, personne n’ose franchir le pas.

On est resté figés, prisonniers d’un passé glorieux qu’on n’a pas su exploiter pour améliorer la situation. Les années se succèdent et se ressemblent et le football continue sa descente en enfer. Les sonnettes d’alarmes ont été tirées une infinité de fois, sans résultats probants. Le présent est sombre autant que l’avenir et la gabegie et le bricolage sont toujours maîtres des lieux sans que l’on puisse les déraciner pour ensuite semer le bon grain.
Les autres pays sont entrain de récolter les fruits de leur travail alors que l’Algérie du football sombre dans l’incertitude. Certes, le mal est profond et ce n’est pas du tout facile de le combattre mais comme on dit, quand on veut, on peut. Il suffit de se mettre au travail et de croire au changement et le reste viendra tout seul. A défaut, ce football continuera de broyer son pain noir et ne connaîtra jamais des jours meilleurs.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev en Algérie

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub