pub
Infos en ligne:
  • Les techniciens de la maintenance entament une grève illimitée ...

  • L’Algérie se dirigera vers l’exportation de turbines d’énergie électrique ...

  • Le qatari Nasser Al-Khelaïfi interrogé par la justice en Suisse ...

  • Symposium sur le renouveau du football algérien ...

  • L'ère Alcaraz prend fin six mois après, l'instabilité perdure chez les Verts ...

  • La FAF convoque les locaux en l'absence d'Alcaraz ...

  • Le Nigeria a composté son billet pour le Mondial 2018 ...

  • Au moins 17 morts et 26 disparus dans un naufrage ...

  • disparition d'un citoyen à Bouzguene, large mobilisation pour le retrouver ...

  • M. Guitouni prône des actions conjointes pour relever les défis actuels ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6027 - Jeudi 14 Décembre 2017

Faraoun prend part à la conférence mondiale de développement des télécommunications

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

La ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Imane-Houda Faraoun, prend part aux travaux de la Conférence mondiale de développement des télécommunications (CMDT-17) de l'Union internationale des télécommunications (UIT) qui se tient à Buenos Aires (Argentine) du 9 au 20 octobre 2017, indique lundi un communiqué du ministère.

L'organisation onusienne réunit tous les quatre ans l'ensemble des Etats et les principaux acteurs des télécommunications lors de cette conférence afin de définir les stratégies et les objectifs concernant le développement des télécommunications et des technologies de l'information et de la communication, en fournissant des orientations et des indications au secteur du développement des télécommunications de l'UIT (UIT-D) par l'adoption notamment de résolutions et recommandations par les 193 pays membres et plus de 700 entités du secteur privé et établissements universitaires membres, précise la même source. Pour l'Algérie, il s'agit d'une opportunité pour «défendre ses positions et ses priorités par rapport aux nouveaux défis de l'ère du numérique ainsi qu'aux mécanismes de promotion du développement durable», précise le communiqué du ministère, faisant observer que «l'Algérie s'est faite forte, à cette occasion, par l'adhésion des pays arabes et africains aux propositions communes adoptées lors des réunions régionales arabe et africaine, tenues respectivement au Zimbabwe en juillet 2017 et en Algérie en août 2017». Mme Faraoun est intervenue lors de la session de haut niveau pour plaider en faveur de la réélection de l'Algérie au Conseil de l'UIT, en prévision des prochaines élections prévues en novembre 2018 à l'occasion de la conférence des plénipotentiaires. «Cette réélection permettra à l'Algérie de poursuivre son rôle régional dans la prise de décision au sein de l'UIT tout en œuvrant à protéger les intérêts nationaux relatifs aux questions techniques stratégiques qui y sont traitées et qui influent directement sur les politiques de développement des Etats en termes de normes, de technologies, de projets régionaux et de gestion du spectre de fréquences», a-t-elle relevé. Au cours de son intervention, Mme Faraoun a interpellé tous les acteurs des télécommunications et des TIC afin de «focaliser leurs efforts sur les véritables problèmes liés à la généralisation de la connectivité dans le monde, à l'heure où le taux de pénétration dans certains pays africains et autres ne dépasse pas les 2%».

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

affrontement entre les palestiniens et les juifs et réaction du monde musulman

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub