pub
Infos en ligne:
  • Les techniciens de la maintenance entament une grève illimitée ...

  • L’Algérie se dirigera vers l’exportation de turbines d’énergie électrique ...

  • Le qatari Nasser Al-Khelaïfi interrogé par la justice en Suisse ...

  • Symposium sur le renouveau du football algérien ...

  • L'ère Alcaraz prend fin six mois après, l'instabilité perdure chez les Verts ...

  • La FAF convoque les locaux en l'absence d'Alcaraz ...

  • Le Nigeria a composté son billet pour le Mondial 2018 ...

  • Au moins 17 morts et 26 disparus dans un naufrage ...

  • disparition d'un citoyen à Bouzguene, large mobilisation pour le retrouver ...

  • M. Guitouni prône des actions conjointes pour relever les défis actuels ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6006 - Lundi 20 Novembre 2017

Nécessité d’une stratégie consensuelle

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le professeur Mokhtar Hasbellaoui, a relevé, dimanche à Alger, la nécessité d’une stratégie consensuelle, impliquant tous les aspects de la prise en charge de la pathologie du cancer.

S’exprimant à l’ouverture du 25e Congrès national de chirurgie organisé par la Société algérienne de chirurgie (SAC), le ministre de la Santé a considéré que s'agissant du traitement du cancer, l’action des acteurs de la santé est assurée d’obtenir des résultats optimaux, si elle est sous tendue par une stratégie consensuelle basée sur la prévention, le dépistage précoce, le consensus thérapeutique et l'actualisation continue des connaissances. Il a, dans ce sens, considéré comme une «priorité» l’action de «mobilisation» de l’ensemble des structures impliquées dans la lutte contre le cancer, en premier lieu celles relevant du secteur de la santé, avant de rappeler la mise en place, sur décision du président de la République, d’un plan cancer qui «prend en charge tous les aspects déterminants en relation avec la pathologie». Cette rencontre se tenant parallèlement au 21e Congrès maghrébin de chirurgie, le ministre a jugé utile de noter que ce dernier participe à consolider les liens de fraternité et d’amitié «unissant les pays concernés ainsi qu’à raffermir les échanges et les relations» entre leurs praticiens respectifs.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Loi de Finance 2018 présenter aux députés

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub