pub
Infos en ligne:
  • Les techniciens de la maintenance entament une grève illimitée ...

  • L’Algérie se dirigera vers l’exportation de turbines d’énergie électrique ...

  • Le qatari Nasser Al-Khelaïfi interrogé par la justice en Suisse ...

  • Symposium sur le renouveau du football algérien ...

  • L'ère Alcaraz prend fin six mois après, l'instabilité perdure chez les Verts ...

  • La FAF convoque les locaux en l'absence d'Alcaraz ...

  • Le Nigeria a composté son billet pour le Mondial 2018 ...

  • Au moins 17 morts et 26 disparus dans un naufrage ...

  • disparition d'un citoyen à Bouzguene, large mobilisation pour le retrouver ...

  • M. Guitouni prône des actions conjointes pour relever les défis actuels ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6006 - Lundi 20 Novembre 2017

Baisse de l'activité industrielle dans le secteur public et hausse dans le privé au 2ème trimestre

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

L'activité industrielle a enregistré une baisse dans le secteur public au deuxième trimestre de 2017, contre une hausse dans le secteur privé, a appris l'APS auprès de l'Office national des statistiques (ONS).

Dans le secteur public, la baisse de l'activité industrielle a été enregistrée notamment dans les Industries de sidérurgie, mécanique, métallurgique, électrique et électronique (Ismmee) et l’Industrie Chimique, tandis que le secteur privé a enregistré une hausse particulièrement dans les Matériaux de Construction et les Industries des Bois. Par ailleurs, les entreprises industrielles des secteurs public et privé ont utilisé leurs capacités de production à plus ou moins 75% au 2ème trimestre 2017, indique encore l'ONS en se basant sur une enquête menée auprès de chefs d'entreprises publiques et privées. Ainsi, près de 44% des entreprises publiques ont utilisé entre 50 et 75% de leurs capacités de production tandis que près de 34 % de celles du privé touchées par cette enquête les ont utilisé à plus de 75%. Concernant le niveau d’approvisionnement en matières premières, il a été inférieur à la demande exprimée pour près de 31% des enquêtés du secteur public et plus de 26% de ceux du privé, notamment ceux des Ismmee et industries du bois. Ceci a engendré des ruptures de stocks à près de 18 % des entreprises du secteur public et à plus de 11 % de celles du privé, selon l'ONS. En outre, près de 40 % des enquêtés du secteur public et plus de 25% de ceux du privé ont connu des pannes d’électricité, causant des arrêts de travail inférieur à 6 jours pour près de la majorité des entreprises étatiques et allant jusqu'à 12 jours pour près de 22% des opérateurs privés. Par ailleurs, l’approvisionnement en eau a été «suffisant», selon la majorité des enquêtés du secteur public et près de 61% de ceux du privé. D'autre part, la demande pour les produits fabriqués a enregistré une baisse pour les concernés du secteur public, essentiellement pour les Ismmee et les matériaux de construction tandis que pour ceux du privé la demande a enregistré une hausse. A cet effet, selon l'enquête de l'ONS, la plupart des concernés des deux secteurs ont satisfait toutes les commandes reçues. Les effectifs ont connu une baisse, selon les chefs d’entreprises du secteur public, contrairement à ceux du secteur privé qui ont fait part d'une augmentation. Près de 87 % des chefs d'entreprises (secteurs public et privé) ont jugé le niveau de qualification du personnel «suffisant», tandis que près de 25% des enquêtés du secteur public et près de 54% de ceux du privé ont déclaré avoir trouvé des difficultés à en recruter.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Loi de Finance 2018 présenter aux députés

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub