espace pub
Infos en ligne:
  • Raffinage du brut algérien à l'étranger: nous avons obtenu l'autorisation ...

  • Le club consacre 200 millions de livres pour le mercato estival dont 60 réservés à Mahrez ...

  • L'Algérie continuera de rapatrier les immigrants illégaux en concertation avec leurs pays d'origine ...

  • la JS Kabylie décroche sa onzième finale ...

  • Le roi du Maroc adresse un message de condoléances au «peuple algérien frère» ...

  • Le Porte-parole du MAE regrette les propos de l'ambassadeur de France sur l'attribution des visas ...

  • Les nouvelles extensions inaugurées lundi seront mises en service mardi 10 avril ...

  • Le nouveau prestataire sera opérationnel à partir de lundi à Alger ...

  • L'Algérien El-Hocine Zourkane a été sacré champion du monde universitaire de cross-country ...

  • Le Marocain Badou Zaki rebondit de nouveau en Algérie ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6134 - Jeudi 19 Avril 2018

15 500 compteurs d’eau installés en 2017

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

La Société de l’eau et de l’assainissement de Constantine (Seaco) a procédé en 2017 à l’installation de 15.500 compteurs d’eau à travers le territoire de la wilaya, hissant ainsi le nombre d’abonnés actifs à Constantine à 212 000 et réduisant la proportion des foyers dont la consommation d’eau est facturée au forfait à 6%, a révélé, jeudi, la direction de cette entreprise.

Ces compteurs font partie d’un total de 16.000 unités devant être installées en 2017, a indiqué à l’APS, Kamel Sellai, assistant du directeur général de l’entreprise et responsable de la communication à la Seaco, précisant que les 500 compteurs résiduels seront posés «avant la fin du mois de février en cours». Visant à «mettre un terme au système de facturation forfaitaire», cette opération a permis, selon le responsable, de hisser le nombre d’abonnés actifs à Constantine à 212.000, avec un taux de comptage de 94%, réduisant ainsi la proportion des foyers dont la consommation d’eau est facturée au forfait à 6%. M. Sellai a fait savoir, à ce propos, que dans 98% des cas, le problème de l’absence de compteurs est essentiellement dû à des contraintes techniques liées à la présence de colonnes montantes qui empêchent leur installation et facturer ainsi la consommation d’eau réelle des ménages. Ces contraintes ne permettent pas, par ailleurs, à la société de l’eau et de l’assainissement de Constantine de procéder à la suspension de l’alimentation en eau potable aux foyers concernés par la tarification forfaitaire et ce, même si ces derniers cumulent, a-t-on relevé, plusieurs factures impayées. S’agissant des créances de l’entreprise, elles sont détenues à hauteur de 62% par les ménages et à 30% par les administrations et les services, a-t-on signalé, notant qu’entre 2010 et 2017, les abonnements ont enregistré une évolution de 22%, soit une hausse de près de 40.000 abonnés. A noter, d’autre part, qu’avec un volume d’eau de 130 millions de m3 mobilisé par an (34% d’eaux souterraines et 65% d’eau du barrage de Beni Haroun), le taux de desserte en eau potable en H24, dans la wilaya de Constantine, est actuellement de 77%, de 11% au quotidien, de 10% à raison d’un jour sur deux et de 2% tous les trois jours.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

La ville de Boufarik après le crash tragique d'un l'avion militaire

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub