espace pub
Infos en ligne:
  • Le MCA remporte le derby, le MOB accroché ...

  • Crash d'un avion d'instruction à Oran, décès du pilote ...

  • Le gouvernement entamera dès sa mise en place les préparatifs de la conférence nationale ...

  • L'ANP accomplit des "missions nobles" au service de son pays et de son peuple ...

  • La Bundesliga réalise 4,42 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2018 ...

  • Le ministère de l'Enseignement supérieur ne ménage aucun effort ...

  • L'Organisation des pays exportateurs de pétrole ...

  • La Fédération internationale de football , a officialisé la création d’un comité de normalisation ...

  • Le corps inerte du pompier disparu à Bouira repêché ...

  • Bensalah plébiscité président du Conseil de la nation ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6414 - Dimanche 24 Mars 2019

Lamamra rejette toute ingérence étrangère dans les affaires internes de l’Algérie

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Dans le cadre de la conférence de presse animée jeudi à Alger, conjointement avec le Premier ministre Noureddine Bedoui, le vice-Premier ministre, Ramtane Lamara a réitéré le refus catégorique de l'Algérie de toute ingérence étrangère dans ses affaires internes.

Dans ce contexte, a-t-il indiqué que de par son histoire et ses convictions, l'Algérie «avec toutes ses franges sociales et ses différentes obédiences politiques, refusent par principe toute ingérence étrangère dans ses affaires internes», et ce avant de relever que «l'intérêt porté à ce qui se passe en Algérie est compréhensif, mais elle refuse catégoriquement toute ingérence dans ses affaires internes». Cela dit, Lamamra a estimé que les articles parus dans la presse et les déclarations de responsables d'autres pays «sont devenus courants dans notre monde actuel. Même l'Algérie a recours à cela. Cependant, l'intérêt doit être porté sur la base des relations d'amitié qui nous lient avec tout autre Etat dans le monde, un intérêt qui doit être naturellement réciproque et mutuel». Dans un autre registre, il a appelé tout un chacun à faire preuve de vigilance, affirmant que «l'Etat recèle une grande expérience en matière de maintien des plus hauts niveaux de vigilance pour défendre la décision libre et indépendante du peuple algérien». Plus précis encore, il a déclaré que «L'Algérie est un grand pays influent qui a un rôle leader sur la scène internationale et tissé des partenariats avec de nombreux pays», tout en rappelant en passant que tous les pays «souhaitent que l'Algérie continue à jouer son rôle sur les scènes nationale et internationale».

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub