espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6606 - Mardi 12 Novembre 2019

Les journalistes et correspondants de Tizi Ouzou observent un sit-in

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Les journalistes et correspondants de la wilaya de Tizi Ouzou ont organisé, hier dimanche, une nouvelle action de protestation, un rassemblement au niveau de la place de la liberté de la presse, ou Mémorial des journalistes, sise la cité CNEP de la ville des Genêts.

Ils dénoncent les pressions qu’ils subissent pendant l'exercice de leur métier et réitèrent leur soutien aux revendications du mouvement populaire. Des militants des organisations de défense des droits de l'Homme, du Front des Forces Socialistes (FFS) et du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), dont des députés et des élus locaux, des avocats et de diverses franges de la société ont participé à ce rassemblement. Dans de brèves prises de paroles, le président de l'association des journalistes et correspondants de la wilaya de Tizi Ouzou (AJCTO), Samir Leslous à fait lecture d’une déclaration rendue publique à l'occasion et dans laquelle les atteintes au libre exercice du métier de journaliste ont été dénoncées et le soutien de la famille de la presse aux revendications du mouvement populaire réitérées.
«Notre action d'aujourd’hui n’est pas seulement un rejet des solutions proposées par le pouvoir, et disqualifiées par la formidable et historique mobilisation du 15 mars dernier, mais aussi et surtout la réaffirmation de notre détermination à rester mobilisés aux côtés du peuple pour le changement radical du système politique et l’avènement d’un véritable Etat démocratique qui consacre le respect des libertés publiques et où la liberté d’expression retrouvera toute sa place», lit-on à travers ce communiqué. Lui succédant, le président de l'assemblée populaire de wilaya (APW) de Tizi Ouzou, Youssef Aouchiche a, pour sa part, appelé au respect de la liberté de la presse et à lever toutes les contraintes auxquelles les journalistes sont confrontés.
Le P/APW a, à l’occasion, dénoncé la violation de la constitution et apporté son soutien aux Algériennes et Algériens qui revendiquent le départ du système politique, refusent la prolongation du 4e mandat et rejettent les propositions du pouvoir. Conscients que cette ambition ne peut se concrétiser que par la cristallisation de toutes les énergies acquises au changement, lit-on encore à travers cette déclaration, nous journalistes restons ouverts à toute initiative ou concertation autour d’actions communes pour le maintien de cette mobilisation pour l’aboutissement des revendications portées par la rue depuis le 22 février 2019.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub