espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6513 - Dimanche 21 Juillet 2019

Atal enflamme le mercato européen, Nice ne veut pas le lâcher

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

L'international algérien Youcef Atal est en train d'enflammer le mercato de la Ligue 1 française et des autres ligues européennes, malgré le refus de son transfert réitéré par les responsables de son club l'OGC Nice.

Le latéral algérien (22 ans) a été une des grandes surprises de la saison 2018/2019, d'où l'intérêt du Paris Saint-Germain (PSG) à vouloir, coûte que coûte, l'avoir dans ses rangs, notamment depuis le grand match qu'il avait livré au Parc des Princes. Depuis, le joueur algérien est convoité par un nombre de clubs de la Ligue 1 française, de la Liga espagnole, de Premier League ou de la Serie A italienne. Selon des indiscrétions rapportées par la presse sportive, les responsables du PSG auraient déjà rencontré l’entourage du joueur et «veulent aller plus vite que la concurrence». Le magazine France Football a listé l'international, dont la force est également sa polyvalence, parmi les joueurs dont la cote a explosé cette saison.Le magazine a estimé qu'il «a frappé les esprits des décideurs du PSG», lesquels «ont du coup accéléré sur ce dossier vu leurs besoins à ce poste (Meunier va partir et Dani Alves ne peut assurer la saison avec le seul Dagba comme alternative)». Pour la même publication, Paris «doit faire vite» sur ce dossier car «le profil d'Atal, percutant, fiable et en pleine ascension, a de quoi attirer l'œil». Selon la presse spécialisée française, les clubs intéressés par Youcef Atal sont l'Atlético de Madrid, Chelsea, l'Inter Milan, Naples (qui compte vendre au moins Hysaj), lesquels ont, eux aussi, discuté de visu avec l'entourage du joueur. L'entraîneur de l'OGC Nice (Ligue 1), Patrick Vieira, avait déclaré récemment que le latéral algérien n'était pas à vendre, mentionnant qu'il fait partie des «très bons joueurs» du championnat français. Interrogé sur la possibilité de voir Atal évoluer dans un autre club, le technicien niçois a été catégorique : «Je ne me pose même pas la question parce que nous ne sommes pas vendeurs», soulignant que «les clubs ne vont pas appeler le président seulement parce qu'il a marqué trois buts contre Guingamp». Avant d'atterrir en France, Youcef Atal a porté les couleurs de nombreux clubs (toutes catégories confondues), entre autres la JS Kabylie et Paradou AC (2014-2017) avant de rejoindre le club belge de Courtrai. En sélection nationale, le latéral droit est devenu l'un des hommes forts de l'équipe et sur lequel comptera le sélectionneur national, Djamel Belmadi, lors de la CAN-2019 en Egypte. Le président de l'OGC Nice (Ligue 1 française de football) Gauthier Ganaye a affirmé que le club ambitionnait de garder le défenseur international algérien Youcef Atal «un ou deux ans supplémentaires», alors qu'il est convoité par plusieurs formations dont le Paris SG.«Il y a beaucoup de marques d'intérêt pour Youcef. C'est un joueur qui est sous contrat, un long contrat (jusqu'en 2023, ndlr), et qui achève seulement sa première saison à l'OGC Nice. On parlait de développement de jeunes joueurs, et au club on pense tous que Youcef peut encore franchir un cap au sein de l'OGC Nice. Il part à quel prix ? Aujourd'hui, il ne part pas. Si on peut le garder un ou deux ans supplémentaires ? Economiquement ça a du sens puisqu'on estime que Youcef a encore des étapes à franchir. Le jour où il partira, il faut que ce soit dans un top club européen», a indiqué Ganaye, cité ce mardi par le site Maxifoot.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub