espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6559 - Mardi 17 Septembre 2019

Agressions contre l’environnement à Relizane

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Les déchets plastiques et inertes affectent gravement l’environnement sans susciter la moindre réaction de désapprobation sérieuse et désintéressée provenant aussi bien des pouvoirs publics, des élus, des habitants que des associations écologiques.

Il faut dire que les agressions de l’environnement ont atteint des proportions alarmantes dans la wilaya de Relizane à tel point que certaines cités et localités sont devenues de véritables réceptacles de déchets de toute sorte. Les abords des routes accueillent quotidiennement bouteilles et gobelets en plastiques, des boîtes en fer blanc qui sont jetées par des personnes qui ne se soucient guère de la propreté des lieux et de la sauvegarde de l’environnement. Les sachets en plastique, de différentes couleurs, complètement déchiquetés, rendent les cités repoussantes et portent préjudice au cadre de vie. Le paysage qui défile devant les yeux du visiteur avec ces déchets domestiques, les gravats et autres détritus, est tout simplement répugnant, et interpelle plus d’un quant à l’urgence d’une action de salubrité qui viendrait sauver le milieu environnant de la désolation et de la dévastation. La route qui relie la localité de Belacel (Sidi Khettab) à Relizane, à l’Est, est un exemple qui illustre, on ne peut mieux, les méfaits et les actes malveillants de l’homme qui est à l’origine de ce décor hideux avec l’accumulation de déchets de toutes sortes de part et d’autre du trajet. Ni les services techniques communaux, ni les chantiers du dispositif de «Blanche Algérie», ne se sont rendus compte de la dégradation de cet endroit qui n’est pas certainement le seul à l’échelle de la wilaya, et dire qu’il existe un arsenal de lois destiné à protéger et à sauvegarder l’environnement contre les agressions de toute sorte.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub