espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6559 - Mardi 17 Septembre 2019

Le Panel poursuit ses consultations

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Les membres de l'Instance nationale du dialogue et de la médiation poursuivent leur mission délicate consistant à mener le dialogue national inclusif vers son but, à savoir une élection présidentielle dans la transparence et la régularité, dans des délais rapprochés, préparée, organisée et contrôlée, dans toutes ses étapes, par une autorité électorale indépendante sur la base de la loi électorale révisée.

Dans ce but, le Panel de médiation et de dialogue a rencontré, hier, mercredi, des organisations professionnelles, dont des syndicats, avant le round avec les partis politiques. A ce propos, le président de Talai Elhouriat, Ali Benflis, s’exprime encore une fois, sur la situation du pays. « Nous voulons une Nation algérienne unie et unifiée, construite sur des piliers et des structures, car l’unité et la cohésion sont les causes de la force et du développement, dans lesquels la défense des intérêts du pays est garantie», a-t-il écrit au lendemain de la fête de l’Aïd, sur sa page Facebook. Il poursuit : «Nous ne voulons pas d’une nation algérienne fragmentée et paralysée qui sera le théâtre de divisions politiques et sociales qui deviennent de plus en plus dangereuses sans aucune raison de leur existence».
Par ailleurs, le parti du Front de libération nationale (FLN) et le Rassemblement national démocratique (RND) ont réaffirmé, mardi, leur soutien au processus du dialogue et à toute initiative nationale susceptible de faire sortir le pays de la crise qu'il traverse. Le RND a mis en avant, la nécessité d’accélérer l'élaboration d'un projet de loi organique relatif à la création du mécanisme devant superviser l'organisation et la surveillance des élections conformément à la Constitution et la tenue d'une élection présidentielle dans les plus brefs délais. Pour sa part, le FLN a réaffirmé son soutien «à toute initiative nationale susceptible de faire sortir le pays de cette crise et préserver sa continuité dans le cadre des lois de la Constitution» et à toute initiative «efficace», mettant en avant «sa contribution de façon positive à toutes les solutions proposées dans le cadre de la loi et de la Constitution».
Mardi, dans le cadre des démarches entreprises par l'instance et à l'initiative de son coordinateur général, Karim Younes, les membres du Panel ont rencontré, au siège de la Fédération de la wilaya IV historique de l'Armée de libération nationale (ALN), le colonel Youcef Khatib, dit Si Hassan, avec lequel ils ont passé en revue l'initiative du dialogue et de la médiation. Selon un communiqué du Panel, le Colonel Youcef Khatib a «valorisé» l'action et les efforts consentis par l'Instance. Le Commandant de la Wilaya IV historique et les membres de la Fédération «ont salué (...) l'action de l'Instance, tout en lui souhaitant du succès dans sa noble mission», a souligné la même source.
Dans le même cadre, les membres et le coordinateur général de l'Instance ont rencontré le Secrétaire général de l'Organisation nationale des moudjahidine (ONM), qui «s'est félicité» de la démarche de la médiation et du dialogue «en tant que moyen civilisé pour sortir de la crise que vit le pays». L'ONM a affirmé, à cet égard, que cette démarche «est une question de conscience pour l'intérêt général, érigeant l'élection d'un président de la République de façon transparente et intègre à travers une instance indépendante issue du peuple, parmi les priorités de la phase actuelle». Rappelons que le Panel a reçu, la semaine passée, des acteurs du «Hirak» populaire, représentant plusieurs associations issues de 12 wilayas.
Jeudi dernier, dans une allocution d'orientation prononcée, durant sa visite de travail et d'inspection dans la première région militaire de Blida, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a souligné que l'installation de l'instance nationale indépendante pour la préparation, l'organisation et la surveillance des élections présidentielles est une «extrême priorité» dans le processus du dialogue national. «En cette occasion, nous valorisons, au sein de l'ANP, les efforts de l'instance nationale de médiation et de dialogue dans sa noble mission et encourageons ses initiatives visant à accélérer la tenue des phases du dialogue et la prise de toutes les mesures menant à la concrétisation de l'objectif escompté», avait-il ajouté.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub