espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6559 - Mardi 17 Septembre 2019

La ceinture verte d’Alger résiste aux incendies

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

«Ni victimes ni dégâts matériels», c’est, selon Nassim Bernaoui, chef du bureau de l'information à la Direction générale de la Protection civile, le bilan de l’incendie qui s'est déclaré vendredi aux alentours de vingt heures à Dounia Parc, que les Algérois continuent d’appeler improprement paraît-il, Parc des Grands Vents, qui se trouve à Dely-Ibrahim à l’ouest d’Alger. La même source a indiqué que les agents de la Protection civile ont réussi à maîtriser le feu qui s'est déclaré dans un petit espace d'herbes sèches, soulignant que dix camions de pompiers ont été mobilisés pour la circonstance.

Une enquête sera ouverte par les services compétents pour élucider les causes de l'incendie, a ajouté M. Bernaoui. Des médias ont parlé d’un énorme incendie dont les flammes menaçaient de s’étendre à un parking de voitures neuves invendues se trouvant juste à coté du parc. En fait, l’intérêt médiatique pour cet incendie sans aucune conséquence, est lié au lieu où il s’est produit, le Parc des Grands Vents, dont le projet d'aménagement, lancé vers le milieu des années 2000, a longtemps tenu en haleine les Algérois qui attendent avec impatience cet espace vert, à quelques kilomètres seulement d’Alger, destiné à accueillir les familles en quête de lieux de détente et de repos, loin des nuisances urbaines (pollution de l’air et bruit).
En mars 2011, deux campagnes de boisement avaient été lancées au niveau du parc Dounia à l’occasion de la journée mondiale de l’arbre célébrée le 21 mars de chaque année, initiées par le ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement. La première opération devait voir la plantation de 400 arbustes, alors que des partenaires chinois devaient contribuer à la plantation de 200 arbustes. Ils avaient déjà contribué dans le cadre du «parc d’amitié entre les deux pays» à la plantation de quelque 500 arbustes dont une partie a été importée de Chine. Quelque 14.000 arbres de différents types ont été mis en terre à ce jour au sein du parc «Dounia».
En 2011, le projet du parc "Dounia" s’étendait sur une superficie de 800 hectares, avec deux lacs de trois bassins et une ferme photovoltaïque et éolienne dans le cadre de l’introduction des énergies renouvelables. En décembre 2016, cet espace a été mis sous la tutelle de l’Office des parcs des sports et des loisirs de la wilaya d’Alger (OPLA). Le plan d’aménagement du Dounia parc avait été rendu public officiellement en septembre 2008 par le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme et le groupe Emirati International Investment Company (EIIC).
«La réalisation de ce projet, n’a pu se matérialiser selon le programme tracé compte tenu de contraintes diverses», a souligné récemment le ministère des Finances. En attendant, les Algérois profitent de la forêt de Baïnem, qui se dresse majestueusement sur ses quelques 300 mètres d'altitude, presque exclusivement plantée de pins sur 430 hectares. On y trouve plein de fleurs sauvages de toutes les couleurs et particulièrement la fameuse lavande sauvage, de couleur bleue, el halhal, très prisée par les Algérois qui s’en servent pour agrémenter leur couscous. Mais cette forêt aussi a été touchée, fin juillet 2019, par un incendie qui a détruit près de 20 hectares d’espaces forestiers.
Les pompiers avaient mobilisé un important dispositif de moyens et humains, afin de maitriser le feu : huit camions de pompiers de la direction de wilaya de la Protection civile renforcés par dix autres de l'Unité nationale d'intervention de Dar El-Beida, ainsi que deux hélicoptères du groupe aérien de la Direction générale de la Protection civile. Pour revenir à l’incendie qui a touché le parc Dounia vendredi soir, il n’est pas le premier.
Pour rappel, en octobre 2016, les médias avaient parlé d’un gigantesque incendie dans le parc Dounia ; le feu, poussé par un vent fort, avait pris rapidement sur l’herbe sèche et s’était propagé jusqu’aux palmiers plantés entre les deux voies de l’autoroute. Les agents de la protection civile ont lutté pendant quatre heures pour en venir à bout. Il y avait les unités d’Intervention de la Direction de la Protection Civile de la Wilaya d’Alger, appuyées par des renforts de l’Unité Nationale d’Instruction et d’Intervention de Dar El Beida ainsi que les unités de la Direction de la Protection Civile de la Wilaya de Tipaza. Plus de 21 engins d’incendies avaient été mobilisés.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub