espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6433 - Lundi 15 Avril 2019

L'événement

Des ministres empêchés d’effectuer leurs visites

Le gouvernement Bedoui face à la rue

Les protestations populaires contre le gouvernement Bedoui, jusque-là exprimées lors des grandioses marches pacifiques du vendredi ne s’estampent pas. Hier dimanche, les citoyens de Tebessa, à l’extrême Est du pays, et ceux de la wilaya déléguée de Béni-Abbes, 240 km au sud de Bechar, ont empêché Mohamed Arkab, ministre de l’Energie, et Salaheddine Dahmoune, Ali Hamam et, Kamel Bldjoud, respectivement, ministres de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, des Ressources en eau et, de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la ville, d’effectuer leurs visites de travail dans ces deux wilayas.

«Le traitement de la crise actuelle doit être tout à la fois constitutionnel et politique »

Ali Benflis, président de Talaie El Houriet

Le président de Talaie El Houriet, Ali Benflis, a estimé que le traitement de la crise actuelle doit être tout à la fois constitutionnel et politique.

Les examens nationaux auront lieu aux dates fixées

Education

Le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed a indiqué, dimanche à Alger, que les examens nationaux de fin d'année scolaire pour les trois cycles d'enseignement auront lieu aux dates fixées, soit du 29 mai au 20 juin prochain.

La Banque d’Algérie fait face à ses responsabilités

Hausse des transferts illicites de devises

Les transferts illicites inquiétants des capitaux vers l’étranger, ces dernières semaines, ont fait réagir la Banque d’Algérie qui a décidé de créer un comité de veille et de suivi de ces opérations. Le phénomène a pris de l’ampleur depuis le début de la grogne populaire le 22 février dernier. En absence d’instruments efficaces, la Banque d’Algérie a perdu le monopole face à ces crimes financiers. Des millions d’euros ont été saisi au niveau des aéroports et des frontières terrestres, ces dernières semaines. Un niveau record, inquiétant et menaçant la stabilité des finances du pays

Offensive tous azimuts des douanes

Importation

La marché algérien est actuellement marqué par une flambée sans précèdent des prix des produits alimentaires et vestimentaires. Importés, ces derniers sont généralement étiquettés sous label de renommée mondiale qui s’avère être de la contrefaçon. Les douanes algériennes en ont saisi d’importantes quantités dans différentes wilayas portuaires du pays.

«Pas de danger majeur pour l’Algérie»

Frontière

«Tous ce qui ce passe dans nos frontière n’importe aucun danger sur notre pays même en ce moment de crise politique», c’est ce qu’a assuré général-major Medjahed Abdelaziz, ancien commandant de l’Académie interarmes de Cherchell, en abordant la situation conflictuelle en Libye et les manœuvres militaires près des frontières Est du Maroc.

«Accorder la priorité aux articles 7 et 8 de la Constitution»

Crise politique

Le politologue Abdelaziz Djerrad a affirmé que la situation politique dans laquelle se trouve enfoncée l’Algérie actuellement est dûe en principe à l’interprétation d’articles de la constitution«traficotée», à plusieurs reprises par le régime politique.

Le ministère du Commerce innove

En prévision du ramadhan

Dans deux semaines à peu près, le ramadhan sera le premier test des changements que les Algériens ont souhaité introduire dans la gestion des affaires du pays, mais aussi- on n’a pas beaucoup insisté sur cet aspect- leur première mise à l’épreuve en tant qu’acteurs de ces changements.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub