espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6481 - Jeudi 13 Juin 2019

L'événement

Les partis politiques perdent la boussole

Contribuer à résoudre la crise

Au moment où la société civile se précipite dans le feu de l’action politique pour tenter de trouver issue à la crise politique au bord de l’explosion, les partis politiques quant à eux s’entre-déchirent. Concentrés sur leurs différends internes, ils oublient leurs engagements et prérogatives. Tel est le cas pour les membres du Front de Libération National (FLN), qui se focalisent principalement sur le départ de Moad Bouchareb de la tête de l’APN, étant contesté par le peuple.

La société civile valide sa feuille de route

Premier pas vers une solution à la crise ?

Les acteurs de la société civile se sont enfin accordés sur les modalités du retour au processus électoral durant la période de transition.

33.000 salariés en alerte

Ressources en eau

Tout concourt à dire que l’avenir s’annonce très prometteur dans la gestion de la distribution de l’eau dans notre pays. C’est ce que dégagent les dernières informations émises à partir d'Alger par la direction nationale de distribution du précieux liquide dans les 48 wilayas du pays. Il s'agit beaucoup plus de la conclusion que l’on doit tirer de la réunion tenue à Alger par les syndicalistes durant trois jours.

Des mesures rigoureuses s’imposent

Exploitation des enfants

Depuis le début de l’année en cours, l’Organe national de protection et de promotion de l’enfance a recensé environs 100 cas d’exploitation économique d’enfants.

Pour qui votera la Sonatrach ?

«Hirak»

Alors que de toutes parts, montent des voix plus démagogiques les unes que les autres concernant la cession des parts d’Anadarko au groupe français Total, l’un des opérateurs principaux du secteur des hydrocarbures en Algérie, très peu de voix de portée nationale se font entendre aux fins de s’interroger sur la nature de la Sonatrach, les nécessités impératives de la transformation d’une administration de la rente pétrolière en groupe énergétique de dimension internationale dont elle a l’ambition affichée mais pas la volonté. Il faut donc s’interroger pour tenter de comprendre pourquoi toutes les réformes entreprises de ce qui est décrit comme un État dans l’État, mère de toutes les corruptions issues de la nature même de ses activités et de son mode de gestion, ont lamentablement échoué. En réalité, la Sonatrach a imprimé un rapport social à l’État qui se trouve désormais être en défaveur de la Nation. Reste à savoir si le «Hirak» qui vient de faire reculer de manière spectaculaire les fractions sociales corrompues les plus impliquées dans la gestion directe de la rente pétrolière pourra s’imposer à la Sonatrach, là où son État central a depuis bien longtemps baissé les bras.

Travailleurs et syndicalistes protestent devant l’UGTA

Ils exigent le départ « immédiat » de Sidi Sa

Le siège de l’Union Générale et Travailleurs Algériens (UGTA) a été investi, hier pour la énième fois, par des travailleurs et des syndicalistes qui ne reconnaissent pas Abdelmadjid Sidi Saïd comme secrétaire général de l’Union et exigent son départ immédiat.

Récupérer les richesses nationales dilapidées

Le Prof. Lamiri

Pour l’économiste Abdelhak Lamiri, l’Algérie est actuellement dans une logique de désordre qui a un impact très négatif sur l’économie, sur les entreprises et sur le comportement des agents économiques.

Ouyahia et Zaalane écroués à la prison d’El Harrach

Après leur audition par le juge de la Cour Suprê

Une première dans les annales judiciaires en Algérie, un ancien Premier ministre, il s’agit d’Ahmed Ouyahia, est placé sous mandat de dépôt et se trouve depuis hier à la prison d’El Harrach où il a été conduit à bord d’un fourgon de la sûreté nationale après avoir été entendu par le juge enquêteur de la Cour Suprême.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub